Écologie, protection de la peau, labels : comment survivre au casse-tête des couches pour bébé ?

Rate this post

À la naissance de leur enfant, les parents éprouvent logiquement l’envie de bien faire les choses à tous les niveaux. Alors quand il s’agit de parler couches, ils désirent les solutions les plus écoresponsables qu’ils puissent trouver. Cependant, ils veulent aussi des produits pratiques, parce qu’ils seront amenés à répéter le même geste plusieurs fois dans la journée… Sans compter qu’ils ont besoin d’alternatives sûres pour la peau de bébé. Comment satisfaire tous ces objectifs ?

Gare aux substances nocives : parfums irritants, colorants, latex, etc.

De nombreuses couches disponibles sur le marché contiennent des ingrédients potentiellement dangereux pour l’enfant. Certains représentent des risques immédiats, puisque dès les premiers tests, les parents voient des rougeurs apparaître sur les fesses de bébé : les plus sensibles peuvent développer des formes de réactions allergiques face aux parfums et autres colorants de synthèse.

D’une manière générale, il faut donc éviter les formules dans lesquelles on identifie des mots comme « petrolatum », « chlore », « latex », colorant » et « parfum ».

Des couches simples mais pratiques : comment trouver le bon compromis ?

Finalement, pour protéger leur bébé mais aussi assurer son confort au quotidien, les parents recherchent idéalement des couches avec des compositions « propres », les plus simples possible, sans renoncer au confort.

En choisissant un bon abonnement couches proposé par une marque soucieuse de ces problématiques, ils pourront recevoir des références sans substances nocives, qui ne renoncent pas – pour autant – à la performance : elles absorbent extrêmement bien, offrent une souplesse satisfaisante pour faciliter les mouvements, sont douces et agréables, et bien aérées pour mieux se sentir chaque jour.

Respecter la planète avec des couches jetables, est-ce possible ?

Bien évidemment, si l’on aspire à adopter un comportement 100 % écoresponsable, on privilégie l’usage de couches lavables, dont l’impact sur la planète est moindre. Cependant, il faut aussi rester pragmatique : cette initiative demande beaucoup de temps, sans compter que le nettoyage effraie beaucoup de parents. De plus, l’ADEME rappelle que même si elles permettent de réduire les déchets, ces couches augmentent la consommation d’eau : il faudrait les laver dans des machines à pleine charge et les sécher uniquement à l’air libre[1].

Mais que les familles soient sereines : on peut respecter la planète en choisissant bien ses couches jetables. Certaines, par exemple, bénéficient de certifications comme le label PEFC, assurant une gestion durable des forêts. Un petit plus à rechercher ! Parallèlement, les produits fabriqués en Union Européenne sont mieux tracés et impliquent une taxe carbone inférieure (par rapport aux références importées d’autres continents).

Le saviez-vous ? Il existe une formule d’abonnement aux couches écoresponsables, sans substances nocives pour bébé et pratiques au quotidien, proposée par le site Tiniloo. Cette dernière vous permet aussi d’avoir la certitude de ne jamais tomber en panne et d’éviter les caddies remplis de paquets de couches au supermarché. Elle est sans engagement et inclut différents avantages, comme les points fidélité ou les box personnalisées à petit prix.

[1] https://www.lexpress.fr/styles/enfant/couches-pour-bebes-le-casse-tete-ecolo_2045325.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *